Le régime d’assurance-chômage français est confronté à une double urgence économique et financière. Avec un déficit prévisionnel de -3,8 Md€ en 2017 et une dette de 41,4 Md€ en 2019, la soutenabilité de notre système est en jeu. Une réforme structurelle est donc nécessaire : le rôle de l’UNEDIC est à la fois défensif (indemniser les demandeurs d’emploi) mais également offensif (permettre à chacun de retrouver au plus vite une activité professionnelle). Dans la plupart des pays avancés, le régime d’assurance-chômage est un acteur central sur le marché du travail afin de fluidifier ce dernier. La réforme des règles d’indemnisation doit trouver le juste équilibre entre le nécessaire remplacement des revenus d’activité et l’incitation à rechercher un emploi. Il importe par ailleurs de définir une trajectoire réaliste de retour à l’équilibre.

L’Afep publiera prochainement ses propositions