Réussir le pari de compétitivité et de l’attractivité de la France, facteurs clés de la prospérité et de la cohésion sociale.

Dans un monde fortement concurrentiel, l’Afep et les grandes entreprises sont convaincues que  la compétitivité et l’attractivité d’une économie sont les facteurs clés de la prospérité et de la cohésion sociale.

Pour un pays, être compétitif permet l’amélioration durable du niveau de vie de ses habitants et la garantie d’un haut niveau d’emploi et de protection sociale. Pour être compétitif, il est nécessaire de favoriser l’attractivité de notre pays, en se donnant les moyens d’accueillir sur son territoire des investissements productifs porteurs de croissance et d’emplois. Ces deux ingrédients sont essentiels pour les entreprises. Leur compétitivité des produits et des services qu’elle propose. Celle-ci repose sur plusieurs facteurs : prix, qualité, innovation et, in fine, capacité à se distinguer des autres.

Pour les entreprises, la réponse aux défis de l’emploi et de la croissance se trouve dans la mise en place d’une politique économique qui favorise la création de richesse dans le cadre de l’Union européenne et de la monnaie unique. Cette réponse se décline en 3 axes :

  • la réduction des dépenses publiques
  • la baisse des prélèvements obligatoires
  • la garantie d’un environnement fiscal attractif et prévisible à moyen terme

De façon logique, la réduction des dépenses publiques est le préalable à l’assainissement des comptes publics, seule stratégie permettant une baisse des prélèvements dans le temps, elle-même gage de la pérennisation d’un environnement favorable au développement économique. Compte tenu de leur temps d’élaboration et de mise en œuvre, les réformes portant sur le marché du travail, des biens et services etc. doivent être menées de façon parallèle en offrant un maximum de visibilité.

Nicolas RagacheChef Economiste

Nicolas Ragache, 45 ans, économiste et juriste, a travaillé près de 20 ans au sein d’institutions et d’administrations françaises (Insee, Ministère de l’économie et des finances, ministère des affaires sociales et ministère de l’Education Nationale) ainsi qu’au sein d’un cabinet d’avocat français basé à l’étranger.

Exerçant diverses fonctions, il a conduit de nombreux travaux d’études économiques et organisé des réformes de l’action publique dans le champ social, européen et les finances publiques. Il a également représenté l’Etat au conseil d’administration d’entités publiques et exercé comme conseiller de plusieurs ministres du gouvernement français.

Nicolas Ragache est diplômé de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE),  du DELTA (EHESS – DEA Analyse et Politique Economique) et de l’Université Panthéon-Assas (LLM in International Business Law).

Nicolas Ragache
n.ragache@nullafep.com01 43 59 81 17

Publications

Actualités

Flashs-Eco

30 novembre 2018

La nouvelle mondialisation du plan « Chine 2025 »

Le plan « Made in China 2025 », annoncé par le State Council chinois en mai 2015, réoriente l’économie chinoise vers une montée en gamme technologique dans 10 domaines clefs. En projetant de devenir une des premières puissances manufacturières d’ici 2025 et un leader mondial d’ici 2050, la Chine cherche à relancer sa croissance et lance un défi stratégique mondial.

4 octobre 2018

Au-delà de l’inflation, prendre en compte l’aléa des prix du pétrole dans l’analyse économique

Les cours du pétrole sont un incontournable de l’analyse de l’inflation. La hausse de près de 50% en six mois des prix du pétrole brut rappelle aussi l’importance des prix de l’or noir dans l’analyse économique générale.

11 septembre 2018

La croissance de la dette des agents non financiers privés français est-elle une singularité ?

En mars 2018, l’endettement des agents non financiers privés (ANF) français, à 131.0% du PIB, dépasse celui des ANF allemands, italiens et, fait nouveau, espagnols. Ceci confirme une tendance singulière par rapport aux pays comparables, notamment européens.

23 juillet 2018

Dépenses militaires de l’OTAN, une évolution historique ou économique ?

Lors de leur réunion le 11-12 juillet à Bruxelles les 29 alliés de l’OTAN ont réaffirmé leur engagement de consacrer chacun, d’ici 2024, 2% de leur PIB aux dépenses militaires, dont 20% au matériel. Cet engagement a des ressorts économiques, liés aux choix de politiques publiques mais aussi aux mécanismes propres à une alliance et à des nouveaux risques qui réorientent les investissements militaires.

3 juillet 2018

2017, un repli des IDE avant une reprise de la mondialisation sur des tendances nouvelles ?

Les investissements internationaux permettent de développer l’appareil productif mondial et de créer des chaînes de valeurs globales (GVC). En 2017, le repli des investissements directs étrangers (IDE) a coïncidé avec l’affirmation de nouvelles tendances de la mondialisation : l’émergence de géants de la technologie, le rôle croissant des Etats asiatiques et la réorientation fiscale et douanière des Etats-Unis.

11 juin 2018

La fin de la procédure de déficit excessif : le retour de questions sur l’équilibre des finances publiques

2017, le retour sous les 3% de déficits publics et une croissance de 2.2% marquent la fin d’une période de crise. Comme la Cour des comptes le rappelle, ces résultats n’effacent pas toutes les fragilités des comptes publics et interrogent sur la poursuite des efforts de consolidation.

27 avril 2018

Démographie et inflation : quels liens ?

Dans un contexte toujours marqué par une faible inflation, le présent flash s’interroge sur les liens entre la démographie et la progression des prix.

13 avril 2018

Organisation de l’activité économique : vers un nouvel équilibre ?

Alors que l’interventionnisme public rythme l’actualité internationale, le présent flash s’interroge sur les liens entre le marché et l’Etat au 21e siècle : va-t-on vers un nouvel équilibre ?

30 novembre 2018

La nouvelle mondialisation du plan « Chine 2025 »

Le plan « Made in China 2025 », annoncé par le State Council chinois en mai 2015, réoriente l’économie chinoise vers une montée en gamme technologique dans 10 domaines clefs. En projetant de devenir une des premières puissances manufacturières d’ici 2025 et un leader mondial d’ici 2050, la Chine cherche à relancer sa croissance et lance un défi stratégique mondial.

11 septembre 2018

La croissance de la dette des agents non financiers privés français est-elle une singularité ?

En mars 2018, l’endettement des agents non financiers privés (ANF) français, à 131.0% du PIB, dépasse celui des ANF allemands, italiens et, fait nouveau, espagnols. Ceci confirme une tendance singulière par rapport aux pays comparables, notamment européens.

3 juillet 2018

2017, un repli des IDE avant une reprise de la mondialisation sur des tendances nouvelles ?

Les investissements internationaux permettent de développer l’appareil productif mondial et de créer des chaînes de valeurs globales (GVC). En 2017, le repli des investissements directs étrangers (IDE) a coïncidé avec l’affirmation de nouvelles tendances de la mondialisation : l’émergence de géants de la technologie, le rôle croissant des Etats asiatiques et la réorientation fiscale et douanière des Etats-Unis.

27 avril 2018

Démographie et inflation : quels liens ?

Dans un contexte toujours marqué par une faible inflation, le présent flash s’interroge sur les liens entre la démographie et la progression des prix.

4 octobre 2018

Au-delà de l’inflation, prendre en compte l’aléa des prix du pétrole dans l’analyse économique

Les cours du pétrole sont un incontournable de l’analyse de l’inflation. La hausse de près de 50% en six mois des prix du pétrole brut rappelle aussi l’importance des prix de l’or noir dans l’analyse économique générale.

23 juillet 2018

Dépenses militaires de l’OTAN, une évolution historique ou économique ?

Lors de leur réunion le 11-12 juillet à Bruxelles les 29 alliés de l’OTAN ont réaffirmé leur engagement de consacrer chacun, d’ici 2024, 2% de leur PIB aux dépenses militaires, dont 20% au matériel. Cet engagement a des ressorts économiques, liés aux choix de politiques publiques mais aussi aux mécanismes propres à une alliance et à des nouveaux risques qui réorientent les investissements militaires.

11 juin 2018

La fin de la procédure de déficit excessif : le retour de questions sur l’équilibre des finances publiques

2017, le retour sous les 3% de déficits publics et une croissance de 2.2% marquent la fin d’une période de crise. Comme la Cour des comptes le rappelle, ces résultats n’effacent pas toutes les fragilités des comptes publics et interrogent sur la poursuite des efforts de consolidation.

13 avril 2018

Organisation de l’activité économique : vers un nouvel équilibre ?

Alors que l’interventionnisme public rythme l’actualité internationale, le présent flash s’interroge sur les liens entre le marché et l’Etat au 21e siècle : va-t-on vers un nouvel équilibre ?