Défendre une concurrence loyale entre les entreprises, un gage de compétitivité pour notre économie.

La valorisation de l’économie française dans un environnement international complexe est une préoccupation constante pour l’Afep. Gage de compétitivité, une concurrence équitable et profitable à tous dans tous les domaines (consommation, propriété intellectuelle, numérique…) est ainsi un axe majeur défendu par l’Afep à Paris comme à Bruxelles

Elle s’attache à créer pour les entreprises des conditions aussi favorables que possible pour leur croissance dont les retombées économiques bénéficient à l’ensemble des acteurs économiques (consommateurs, salariés, sous-traitants, fournisseurs…). Dans ce cadre, elle porte une attention particulière à l’amélioration des relations interentreprises en valorisant de bonnes pratiques communes.

Bâtir une économie dynamique et riche en emplois suppose en effet un environnement juridique stable et favorable à l’innovation :

  • la concurrence sur les marchés nationaux comme internationaux doit s’envisager sans naïveté excessive à l’aune d’approches parfois très différentes dans des pays tiers, afin de fournir aux entreprises européennes et françaises les moyens de se développer;

 

  • la propriété intellectuelle doit demeurer un support majeur de l’économie de la zone européenne dans son ensemble, en soutenant les efforts des titulaires de droit dans leurs travaux de recherches et innovations comme dans leur lutte contre la contrefaçon dont l’essor ne cesse de se renforcer dans de nombreux secteurs d’activité ;

 

  • dans un contexte numérique en constante évolution, les entreprises se doivent de protéger au mieux les données personnelles qu’elles ont à gérer (salariés ou clients). Des transformations inédites sont en effet engendrées dans la gestion de cette masse d’informations par les entreprises comme dans leur appréciation par les citoyens. Analyse des goûts des consommateurs, collecte des données de santé, prédiction d’événements, la donnée est présente dans l’ensemble des secteurs de l’économie. C’est pourquoi les cadres légaux et réglementaires doivent être considérés de manière globale et pragmatique au travers de textes suffisamment souples pour résister aux évolutions rapides de ce monde et permettre les nécessaires adaptations sans contraintes administratives excessives.
Emmanuelle Flament-MascaretDirectrice Affaires commerciales et Propriété intellectuelle

Emmanuelle Flament-Mascaret a rejoint l’Afep en 2001 en tant que Directrice des affaires commerciales et propriété intellectuelle.

Elle est mobilisée sur la concurrence, la consommation, la propriété intellectuelle (brevets, principalement) et désormais sur le numérique (protection des données personnelles, économie de la donnée). Portées auprès des pouvoirs publics tant à Bruxelles qu’à Paris, les positions de l’Afep élaborées dans ces différents domaines résultent des groupes de travail qu’elle anime régulièrement. Elle a débuté sa carrière à la Commission des opérations de bourse (COB), devenue ensuite l’Autorité des marchés financiers (AMF), où elle a occupé différents postes (Service des relations publiques, Service des opérations et de l’information financière).

Emmanuelle Flament-Mascaret
concurrence@nullafep.com01 43 59 85 36

Publications

Actualités

Flashs-Eco