Sécuriser l'accès au financement des entreprises pour assurer le développement de l'économie.

Sécuriser le financement des entreprises est indispensable pour assurer le développement de l’économie, l’investissement et la création d’emplois. La facilité d’accès aux marchés financiers et le développement d’une fiscalité favorable au financement des entreprises constituent les deux piliers d’une économie compétitive.

L’Afep est convaincue que le financement des entreprises est une question majeure pour construire une économie dynamique. Les grandes entreprises sont le moteur de la croissance en Europe et il est nécessaire d’en préserver la compétitivité, par la définition d’un cadre réglementaire propice à leur développement.

 

Si l’environnement de taux bas a offert aux grandes entreprises des conditions de financement exceptionnelles, la situation ne saurait perdurer. Or, les conditions d’accès aux marchés financiers sont aujourd’hui plus contraignantes du fait des réglementations qui génèrent, de manière directe et indirecte, des coûts supplémentaires. L’Afep appelle en conséquence à une simplification des obligations d’information et des conditions de financement, une révision de certaines normes comptables internationales ainsi qu’une une fiscalité favorisant l’investissement en actions et permettant une redistribution de l’épargne. Il apparaît en outre essentiel d’assurer le rôle pivot des banques dans le financement de l’économie en veillant à calibrer au mieux leurs obligations prudentielles et à préserver leur compétitivité dans un contexte international incertain.

Enfin, dans un domaine où la réglementation découle en grande partie de textes européens, et alors que l’ambition affichée est la création d’une union des marchés de capitaux, il est nécessaire que les institutions européennes ne donnent plus systématiquement la priorité à la protection des investisseurs.

Lé Quang Tran VanDirecteur des Affaires Financières

Lé Quang a débuté en cabinet d’audit avant de rejoindre la Commission des opérations de bourse (COB), remplacée par la suite par l’Autorité des marchés financiers (AMF), où il a occupé différents postes (Direction des enquêtes, Direction des émetteurs, Direction de la régulation et des affaires internationales) et a notamment participé à la transposition de directives européennes ainsi qu’à l’élaboration de la réglementation et de la doctrine en matière financière. Lé Quang a également travaillé en tant que chef de projet réglementaire au sein de la division des risques du groupe BPCE et comme consultant auprès de sociétés cotées. Il est diplômé de l’ESSEC.

Lé Quang Tran Van
lq.tranvan@nullafep.com01 43 59 85 41

Publications

Actualités