Réussir le pari de compétitivité et de l’attractivité de la France, facteurs clés de la prospérité et de la cohésion sociale.

Dans un monde fortement concurrentiel, l’Afep et les grandes entreprises sont convaincues que  la compétitivité et l’attractivité d’une économie sont les facteurs clés de la prospérité et de la cohésion sociale.

Pour un pays, être compétitif permet l’amélioration durable du niveau de vie de ses habitants et la garantie d’un haut niveau d’emploi et de protection sociale. Pour être compétitif, il est nécessaire de favoriser l’attractivité de notre pays, en se donnant les moyens d’accueillir sur son territoire des investissements productifs porteurs de croissance et d’emplois. Ces deux ingrédients sont essentiels pour les entreprises. Leur compétitivité des produits et des services qu’elle propose. Celle-ci repose sur plusieurs facteurs : prix, qualité, innovation et, in fine, capacité à se distinguer des autres.

Pour les entreprises, la réponse aux défis de l’emploi et de la croissance se trouve dans la mise en place d’une politique économique qui favorise la création de richesse dans le cadre de l’Union européenne et de la monnaie unique. Cette réponse se décline en 3 axes :

  • la réduction des dépenses publiques
  • la baisse des prélèvements obligatoires
  • la garantie d’un environnement fiscal attractif et prévisible à moyen terme

De façon logique, la réduction des dépenses publiques est le préalable à l’assainissement des comptes publics, seule stratégie permettant une baisse des prélèvements dans le temps, elle-même gage de la pérennisation d’un environnement favorable au développement économique. Compte tenu de leur temps d’élaboration et de mise en œuvre, les réformes portant sur le marché du travail, des biens et services etc. doivent être menées de façon parallèle en offrant un maximum de visibilité.

Olivier ChemlaChef Economiste

Olivier est économiste. Diplômé de l’Ecole d’Economie de la Sorbonne (Université Paris I) en 2006, il a débuté sa carrière en tant que chargé d’études au Ministère du Travail. Il a ensuite été économiste au Ministère de la Santé (Direction de la Sécurité Sociale) avant de rejoindre le Ministère des Finances (Direction générale du Trésor). Nommé conseiller « Comptes sociaux » de la Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’Etat en 2011, il est depuis l’automne 2012 le Chef économiste de l’Afep.

Olivier Chemla
o.chemla@nullafep.com01 43 59 71 37

Publications

Actualités

Flashs-Eco

11 juin 2018

La fin de la procédure de déficit excessif : le retour de questions sur l’équilibre des finances publiques

2017, le retour sous les 3% de déficits publics et une croissance de 2.2% marquent la fin d’une période de crise. Comme la Cour des comptes le rappelle, ces résultats n’effacent pas toutes les fragilités des comptes publics et interrogent sur la poursuite des efforts de consolidation.

27 avril 2018

Démographie et inflation : quels liens ?

Dans un contexte toujours marqué par une faible inflation, le présent flash s’interroge sur les liens entre la démographie et la progression des prix.

13 avril 2018

Organisation de l’activité économique : vers un nouvel équilibre ?

Alors que l’interventionnisme public rythme l’actualité internationale, le présent flash s’interroge sur les liens entre le marché et l’Etat au 21e siècle : va-t-on vers un nouvel équilibre ?

26 mars 2018

Le déficit public de la France en 2017

Le présent flash revient sur les résultats du déficit public de la France publiés aujourd’hui par l’INSEE.

16 mars 2018

Soutenabilité de la dette : la question essentielle

Dix jours avant l’annonce du résultat du solde public pour 2017, le présent flash se penche sur le concept de soutenabilité budgétaire : de quoi s’agit-il ? Où en est la France ? Quels sont les risques à moyen terme ?

8 mars 2018

Emploi féminin : un levier de performance économique

A l’occasion de la Journée internationale des femmes, le présent flash étudie l’évolution de l’emploi féminin en France et en Europe ainsi que la question sensible du « Gender wage gap ».

23 février 2018

Etats-Unis : gare à la surchauffe ?

La correction boursière de début février est parfois attribuée à l’évolution de certains indicateurs macroéconomiques aux Etats-Unis : le présent flash approfondit trois questions du débat financier actuel.

16 février 2018

« One Belt, One Road » : les nouvelles routes de la prospérité ?

Le présent flash s’intéresse à l’initiative « One Belt, One Road » lancée par la Chine : de quoi s’agit-il ? Quels en sont les enjeux, notamment économiques, pour le pays et le reste du monde ?